Fatigue pandémique : Prendre soin de votre Santé Mentale

Posted

Au fur et à mesure que la pandémie se prolonge, suivre les directives de prévention COVID-19 peut sembler être un défi de plus en plus important.

Cette fatigue pandémique a un impact négatif sur nos sentiments, nos pensées et nos comportements. Qu’elle se manifeste sous forme d’anxiété, d’épuisement ou de défi, il est important de la reconnaître et d’y remédier pour le bien de notre santé physique et émotionnelle.

Pour les séniors qui ont été coupés de leur famille et dont la routine a été perturbée au cours des dix derniers mois, le fardeau émotionnel causé par la COVID devient lourd.

“L’isolement social et la solitude qui l’accompagne ont un impact profond sur le bien-être mental des séniors”, explique le Dr Suparna Madan, psychiatre des Services de Santé de l’Alberta  et Chef de Section de psychiatrie gériatrique  à l’Université de Calgary. “Nous constatons davantage de dépression, d’anxiété et de frustration à mesure que la pandémie se poursuit”.

Selon le Dr Madan, il n’existe pas de stratégie d’adaptation unique qui semble plus efficace pour les séniors.  “Nous recommandons plutôt une approche individualisée”, dit-elle.  Dr Katy Costello, psychiatre gériatrique et collègue du Dr. Madan, recommande également que “les séniors revoient les stratégies (y compris des programmes plus formels) qui les ont aidés dans le passé en période de stress”.

En gardant ce risque à l’esprit, All Seniors Care a travaillé avec diligence pour informer les résidents et le personnel des communautés de retraités des différentes stratégies disponibles pour les aider à traverser ces nouveaux temps difficiles.

L’astuce consiste à trouver un équilibre entre la distance physique et les liens sociaux

“Pour le bien-être mental, il est important de s’engager dans des activités ; cependant, je rappelle aux résidents séniors qu’il est possible de respecter les mesures de précautions tout en s’engageant dans de nombreuses activités”, conseille le Dr Madan. Pour se sentir connectés et autonomisés empowered , les ainés peuvent réfléchir avec leurs prestataires de soins de santé à des stratégies pour maintenir leurs activités préférées tout en suivant des lignes directrices.

L’une des complications de cette pandémie de longue durée est que, alors que nous nous adaptons à la nouvelle normalité, il est naturel de baisser la garde.

Pour renforcer l’utilisation des masques et maintenir une distance physique sûre, le Dr Madan rappelle aux gens que s’ils tombent malades, ils peuvent aussi mettre en danger leurs proches (comme leurs enfants et petits-enfants) et les aides-soignants qui les entourent, car il a été prouvé que cette maladie peut toucher toutes les tranches d’âge.

Étant donné que chaque personne a une façon propre de faire face à cette pandémie, la réponse est peut-être de trouver de l’espoir.  Si votre espoir s’effrite face aux craintes, aux doutes et aux incertitudes, et que votre volonté de respecter la réglementation s’est affaiblie, lisez ici comment trouver l’espoir.

Ce que vous pouvez faire pour réduire l’impact de la fatigue pandémique

Residents at table
Auburn Heights – Groupe Artistique

Du côté positif, la résilience est courante chez les aînés. Pratiquement toutes les personnes aînées ont connu l’adversité et la perte ; beaucoup sont munies de cette approche “ça aussi, ça passera”. Et les recherches confirment qu’elles ont tendance à être douées pour réguler leurs réactions aux événements stressants de la vie – une compétence utile dans cette pandémie.

Pour ceux qui se sentent fatigués par cette situation d’urgence prolongée, il est essentiel de revoir nos capacités d’adaptation, inclusivement:

  • La restructuration émotionnelle des quarantaines et les restrictions de la distanciation sociale sont essentielles à mesure que le temps froid et le nombre d’heures de lumière du jour diminuent. Plutôt que de considérer les règles comme des contraintes que nous sommes obligés de suivre, il faut les considérer comme des actions que nous choisissons librement de faire pour aider les autres.
  • En réfléchissant à ce qui était important pour vous et qui donnait un sens à votre vie avant la pandémie, vous pouvez aider les autres à trouver la force et un but/objectif à leur vie alors que les quarantaines se poursuivent. Bien que ce ne soit pas une situation idéale, nous avons eu l’occasion de réévaluer nos priorités et d’être présents les uns pour les autres. Pendant cette période, il est primordial d’être présent et de favoriser des relations saines.
  • L’exercice physique : C’est la meilleure chose que nous puissions faire pour faire face à la situation. Tout exercice – même une simple marche – est utile. Il libère des endorphines et fait sortir un peu d’adrénaline lorsque la frustration s’accumule. Le simple fait de sortir et de bouger peut-être bénéfique aux aînés.
  • Parlez-en : Il est extrêmement bénéfique de trouver quelqu’un – famille, ami ou professionnel – à qui parler de vos frustrations et de vos angoisses. Ignorer ses sentiments ou ses émotions ne les fait pas disparaître – ils finiront par se manifester et vous n’aurez peut-être pas autant de contrôle sur eux.
  • Pensée constructive : Nous pouvons penser que c’est la situation qui est à l’origine de nos sentiments, mais nos sentiments proviennent de nos pensées sur ce qui se passe autour de nous. Même si nous ne pouvons pas changer la situation, nous pouvons ajuster notre façon de penser. C’est très puissant.
  • Donnez l’exemple et invitez à la vigilance et à la gratitude : Essayez juste de vivre le moment présent. Vous êtes ici, dans ce fauteuil, à respirer et à regarder autour de vous. La science nous dit que la gratitude produit un sentiment de bien-être et un but lorsque nous l’utilisons pour retrouver la perspective perdue. Parlez aux gens de ce pour quoi vous êtes reconnaissant.
  • clowning with residentsPrenez-le jour après jour ou même moment après moment : Réalisez que vous aurez des bons et des mauvais jours, ou des bons et des mauvais moments. Reconnaissez que les sentiments ne durent que 90 secondes. Ce sont nos pensées à leur sujet qui leur donnent une durée de vie plus longue. Alors, pensez à ce que vous pouvez faire pour vous sentir mieux pendant les moments difficiles.
  • Faites preuve de compassion envers vous-même et envers les autres. N’attendez pas la perfection. Personne ne nous a préparés à passer le COVID-19. Nous nous rattrapons tous au fur et à mesure et nous faisons tous de notre mieux.
  • Trouvez des choses à attendre avec impatience. All Seniors Care a tant d’activités amusantes à l’horizon. Demandez à votre directeur des activités de vous donner un aperçu de ce qui se passera le mois prochain et la nouvelle année (Indice : les jeux de l’ASC  sont presque arrivés !) Même les plus petites choses peuvent être amusantes à attendre au milieu de l’incertitude.

Le plus important est de ne pas abandonner. Comme le souligne le Dr Madan, “Il y a également beaucoup d’optimisme quant aux options de vaccins disponibles dans un avenir proche et nous espérons que les nouvelles nous éclaireront au bout de ce long tunnel pandémique”.

N.B: Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but d’alléger le texte.

Auteur :  Julianna McLeod

Questions about retirement living?

1-866-797-7169
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Recent Posts

Archives

    Categories