Conseils pour les soignants : Le syndrome du crépuscule

Posted

Si vous vous occupez d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou de démence, vous remarquerez peut-être un changement de comportement qui accompagne les ombres qui s’allongent en fin d’après-midi.

Lorsque le soleil commence à se coucher, votre proche peut agir d’une manière qui ne lui ressemble pas. Cette agitation, cette confusion, cette insécurité accrue et cette capacité d’attention réduite sont communément appelées le syndrome du crépuscule ou l’agitation vespérale.

Quelles sont les causes de l’agitation vespérale ?

Parfois appelé ” agitation en fin de journée”, le syndrome du crépuscule (Sundowning) désigne un ensemble de symptômes qui apparaissent généralement en fin d’après-midi et se prolongent dans la nuit.

Personne ne sait exactement ce qui cause le Sundowning. Bien qu’il semble résulter de changements survenant dans le cerveau. Des recherches plus récentes suggèrent qu’elle est liée au rythme circadien.

Symptômes et comportements associés à l’agitation vespérale

On pense que jusqu’à 66 % des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’autres démences ressentent le syndrome du Sundowning. Il peut survenir à n’importe quel stade de la maladie, mais il tend à atteindre son apogée aux stades intermédiaires de la démence et s’atténue au fur et à mesure que la maladie progresse.

Quels sont les premiers signes du Sundowning ?

Au début, les symptômes du Sundowning peuvent être subtils et faciles à négliger. Ils peuvent être mineurs et variables. Un soir, votre proche peut être un peu plus confus ou larmoyant au crépuscule, tandis que le lendemain soir, il peut sembler légèrement irritable. Pour l’observateur attentif, un modèle commencera à se dessiner.

Les signes typiques du syndrome du crépuscule sont :

  • Agitation, colère ou irritabilité;
  • Confusion, délire ou hallucinations;
  • Niveaux élevés d’anxiété;
  • Déambulation ou errances.

Les comportements associés au Sundowning sont plus susceptibles de se produire lorsque la personne a des besoins non satisfaits qu’elle ne peut exprimer. Il peut s’agir de la fatigue, de la faim et de la douleur. La faible luminosité est un autre déclencheur potentiel. Dans certains cas, l’arrivée de l’hiver, avec ses jours plus courts, amplifie le phénomène du Sundowning.

Conseils pour gérer le syndrome du Sundowning

Balding man with grey hair grins and fees a green and yellow parrot.La créativité, la flexibilité, l’empathie et un bon sens de l’observation sont les clés pour surmonter le syndrome du crépuscule.  Comme il n’y a pas deux personnes identiques, il faut s’attendre à des essais et des erreurs. Les réussites peuvent être différentes d’un jour à l’autre. Mais même un tout petit peu de succès peut grandement atténuer l’anxiété de votre proche, ainsi que votre propre stress.

Observer et minimiser

Vous devrez peut-être mettre votre casquette de détective pour trouver l’élément déclencheur du comportement de votre proche. Recherchez la fatigue, les bruits forts, l’inconfort, les activités éprouvantes ou les changements d’environnement ou de soignants.

Gardez à l’esprit que- les transitions et les activités que vous considérez comme normales peuvent être anxiogènes pour les personnes atteintes de démence. Par exemple, la télévision passe-t-elle à quelque chose d’intense, comme les nouvelles ou une émission bruyante ? Y a-t-il beaucoup de conversations croisées pendant les repas ?

Surveiller le régime alimentaire

Surveillez les déclencheurs nutritionnels et ajustez les horaires de repas et de boisson. Évitez de donner des aliments ou des boissons contenant de la caféine ou de grandes quantités de sucre, surtout en fin de journée, car ils peuvent perturber le sommeil. Ne servez pas de boissons alcoolisées, qui peuvent accroître la confusion.

Créez une structure pendant la journée

Les routines quotidiennes peuvent aider votre proche à se sentir en sécurité en minimisant les surprises et en réduisant la confusion.  Proposez des activités structurées et significatives plus tôt dans la journée, notamment des exercices physiques et des mouvements.  N’oubliez pas de lui offrir des occasions de socialisation.

Faire partie d’un programme dédié, comme le programme Blossom Living de l’ASC, permet de créer une structure et un enrichissement bien nécessaires tout au long de la journée.

Favoriser un bon repos

Senior couple walking arm in arm on a sunny day; man using cane; woman using a walking aid.Essayez d’éviter les tâches difficiles et stressantes au crépuscule et la nuit.  Alternez les activités avec de brèves périodes de repos et veillez à ce que votre proche bénéficie d’une bonne nuit de sommeil.

La fatigue et le manque de sommeil peuvent aggraver les symptômes. Réduisez le désordre physique, visuel et auditif dans la chambre de votre proche – pensez calme, confortable et sombre.

Laissez entrer la lumière

L’exposition à une lumière vive en fin d’après-midi ou en début de soirée est associée à une réduction des épisodes de somnolence. À la tombée de la nuit, fermez les rideaux et allumez les lumières intérieures pour maintenir un environnement bien éclairé, minimiser les ombres et améliorer la visibilité.

Jouez de la musique et des sons apaisants

Certains trouvent que la musique tout au long de la journée est utile.  De la musique instrumentale le matin, des chansons préférées ou des airs de spectacle pendant la journée, et de la musique apaisante en fin d’après-midi et en soirée.  Lorsque vous avez besoin d’une distraction, essayez de chanter la chanson préférée de votre proche et encouragez-le à se joindre à vous !

Toucher de guérison

Ne sous-estimez jamais la valeur d’un massage des mains ou des pieds pour détendre les muscles tendus et augmenter les hormones de bien-être. L’ajout d’huiles essentielles légèrement parfumées peut avoir un effet calmant.

Valider et distraire

Essayer de raisonner quelqu’un en plein épisode de sundowning a peu de chances de fonctionner. Abordez la personne calmement et utilisez un ton de voix paisible. Il est également important de valider l’expérience et les sentiments de votre proche (même s’ils n’ont pas de sens pour vous). Cela lui permet de savoir que vous l’écoutez.

Détournez ses pensées et ses angoisses en détournant ou en redirigeant son attention vers ses activités, aliments, animaux et personnes préférés. Une musique apaisante ou des activités relaxantes sont également d’excellents choix.

Auto-réflexion

Réfléchissez à votre propre comportement. En tant qu’aidant, vous pouvez être fatigué, frustré ou à bout de nerfs, ce qui peut déclencher des réactions comportementales chez la personne atteinte de perte de mémoire.

Prenez soin de vous

Votre santé est également importante.  Veillez à faire régulièrement de l’exercice et à manger des aliments nutritifs. Trouvez des moyens de vous détendre et essayez d’obtenir le repos dont vous avez besoin.

Cherchez le soutien de votre famille et de vos amis ou renseignez-vous auprès de votre médecin sur les services de répit ou de soutien pour vous accorder une pause nécessaire. Ces éléments vous donneront la force de continuer à fournir des soins. Lisez cette liste de contrôle du stress de l’aidant.

Chercher du soutien

Si le Sundowning continue à être un problème, consultez un médecin. Un examen médical peut permettre d’identifier la cause du Sundowning, comme la douleur, un trouble du sommeil ou une autre maladie, ou encore un effet secondaire d’un médicament.

Options de soins de la mémoire à All Seniors Care

Le type de soins que reçoivent les personnes atteintes de démence, ainsi que leur environnement de vie, influencent grandement leur sentiment de joie. Le bon type de soins offre une meilleure qualité de vie à la personne et réduit le stress des soignants.

All Seniors Care propose des services de soins de la mémoire et des commodités telles que des salles sensorielles ou des terrasses sécurisées.  Pour aider les aînés souffrant d’un déclin cognitif précoce, Blossom Living offre une structure et une stimulation cognitive afin que les résidents puissent vivre de manière autonome plus longtemps et continuer à avancer en âge tout en demeurant sur place à tous les stades de la démence. Un personnel formé et dévoué est présent 24 heures sur 24 pour aider les personnes et les couples à mener une vie significative et épanouissante.

Si vous n’êtes pas résident, mais que vous recherchez un foyer confortable pour vous-même ou un être cher, jetez un coup d’œil à nos communautés de séniors, comme les résidences Summit Heights ou Lakeridge Heights en Ontario. Planifiez une visite pour découvrir comment notre conception adaptée aux personnes atteintes de démence vise à soutenir les aînés souffrant du syndrome du crépuscule à tous les stades de leur maladie.

N.B: Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but d’alléger le texte

 

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5187352/

 

Écrivaine :  Julianna McLeod

Julianna est une experte en santé et bien-être chez All Seniors Care. Sa mission est de créer du contenu qui permet aux personnes âgées de trouver des solutions durables pour une santé et un bonheur durables. Elle est une écrivaine, rédactrice en chef et récréothérapeute expérimentée vivant à Toronto.

Questions about retirement living?

1-866-797-7169
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Recent Posts

Archives

Categories