Le pouvoir de guérison des animaux de compagnie pour les aînés

Posted

Stella sait comment faire une entrée remarquée.  Véritablement “meilleur ami de l’homme”, le St. Berdoodle est une sorte de célébrité à Courtyards on Eagleson à Kanata, en Ontario.

Depuis cinq ans, Bethany Laughton, directrice de la division “Style de vie”, amène cette croisée saint-bernard-caniche de six ans au travail tous les mardis. Amicale, intelligente et calme, Stella est le chien de compagnie idéal. Les résidents aiment emmener Stella en promenade surveillée, la caresser, la regarder faire des tours et jouer à la poursuite.

“Nous avons plusieurs résidents dont l’état d’esprit change complètement lorsqu’ils voient Stella”, dit Laughton.  Elle fait sourire instantanément 99 % des personnes qui la voient, et le 1 % restant réagit en disant “Waouh”.  Même le personnel adore ses visites”.

De nombreuses personnes apprécient la compagnie d’un chien ou d’un chat, mais les avantages peuvent être encore plus grands pour les aînés et les personnes atteintes de démence. En termes simples, les animaux de compagnie améliorent la vie des séniors de différentes manières. Lisez ce qui suit pour découvrir certains des avantages surprenants qui constituent le fondement de nos édifices adaptés aux animaux de compagnie.

Quels sont les avantages des animaux de compagnie pour les aînés ?

 

Les animaux de compagnie encouragent l’activité physique

Après son déménagement dans une maison de retraite, Elizabeth, 64 ans, avait du mal à continuer à pratiquer une activité physique. Jusqu’à ce que Stella franchisse la porte.

“Elizabeth s’illumine dès qu’elle voit Stella”, explique Licy Panes, directrice de la santé et du bien-être de la maison de soins de mémoire. “Elle adore la promener, tenant la laisse avec un sourire sur le visage”. Les visites se sont traduites par plus de mouvement et d’engagement dans l’ensemble.

Les propriétaires d’animaux et les personnes qui interagissent avec des chiens ou des chats sont plus susceptibles de pratiquer une activité physique régulière. Une étude menée par l’université d’État du Michigan a révélé que les personnes qui côtoient des chiens ont 34 % plus de chances de satisfaire aux critères d’activité physique et sont plus actives en général.

Pour les aînés atteints de la maladie d’Alzheimer ou de démence, même une activité physique douce, comme brosser leur pelage ou donner une friandise, fait appel à la motricité fine et peut contribuer à réduire l’agitation, à accroître l’engagement et à améliorer leur capacité à dormir la nuit.

 La socialisation peut être plus facile avec un animal

Les animaux de compagnie offrent à leurs propriétaires bien plus que de la compagnie. Les animaux font naître la conversation.

Les recherches montrent que les aînés qui promènent leur animal dans leur communauté deviennent plus sociables, parlent plus fréquemment à leurs voisins et à d’autres personnes. Après tout, il est plus facile d’entamer des conversations avec les autres lorsqu’il y a des animaux – il suffit de commencer à parler de l’animal !

Cette socialisation accrue peut déboucher sur des amitiés interhumaines dont les aînés tirent des formes tangibles de soutien social, deux facteurs favorables à la santé à long terme.

Les animaux rendent les gens plus heureux

Charles pose avec Buddy

Des recherches ont montré que le simple fait de caresser un chien fait baisser le taux de cortisol, l’hormone du stress, tandis que l’interaction sociale entre les personnes et leurs chiens augmente les niveaux d’ocytocine, l’hormone du bien-être (la même hormone qui lie les parents aux bébés).

Les interventions assistées par des animaux offrent des avantages en matière de santé mentale qui sont particulièrement importants pour les personnes souffrant de troubles cognitifs. En fait, les personnes qui participent à la zoothérapie signalent des niveaux plus faibles d’anxiété, de peur et de dépression.

“Les résidents qui ne sont normalement pas actifs voient un chien et se lèvent soudainement, le caressent et lui parlent, sourient et interagissent”, explique Danielle Jamieson, directrice régionale de la santé et du bien-être au Sturgeon Creek I à Winnipeg. “Pour des résidents comme Charles, la visite de Buddy est un moment fort de sa journée.  Son visage s’illumine et il sourit tout le temps !”

Les animaux de compagnie atténuent la perception de la douleur

Oscar! Animal de compagnie en résidence à Preston Park

Une étude de 2012 publiée dans Pain Magazine a révélé que les chiens de thérapie permettaient “une réduction significative de la douleur et de la détresse émotionnelle des patients souffrant de douleurs chroniques.”  En fait, deux aînés sur cinq qui vivent seuls (43 %) et 46 % de ceux dont la santé physique est moyenne ou mauvaise ont déclaré que leur animal de compagnie les aidait à ne plus penser à la douleur.

Cela peut être dû en partie à une augmentation de l’ocytocine, l’hormone du bien-être, dans le cerveau, ce qui se produit après cinq minutes de regard dans les yeux de votre chien !

Les animaux de compagnie aident les aînés à respecter une routine

Pour beaucoup de gens, la retraite est l’occasion de faire enfin ce qu’ils ont toujours voulu faire. Mais ce temps supplémentaire peut être une bénédiction mitigée pour la retraite. Posséder un animal de compagnie ou s’occuper d’une créature peut aider les aînés à maintenir une routine, leur donner un but et garder leur esprit vif.  Même pour ceux qui ne possèdent pas d’animal, le bénévolat dans un refuge pour animaux ou l’aide apportée à l’animal d’un voisin peuvent procurer les mêmes avantages.

Les animaux sont bons pour le cœur

Posséder un animal de compagnie peut contribuer à maintenir un cœur sain, surtout si cet animal est un chien. De nombreuses études ont exploré la relation entre la possession d’un animal de compagnie (principalement un chien ou un chat) et la santé cardiovasculaire, et beaucoup ont fait état d’effets bénéfiques, notamment une augmentation des profils lipidiques favorables et une baisse de la pression artérielle. La raison ?  Les propriétaires de chiens sont plus susceptibles d’être physiquement actifs, de mieux manger, de moins fumer et d’avoir une glycémie plus faible que les autres.

Les animaux de compagnie ont un effet positif sur les aînés atteints de démence

Les chiens comme Stella et Buddy apportent du réconfort et un amour inconditionnel partout où ils vont. Leur seule présence peut contribuer à réduire les effets de la démence, comme l’anxiété, l’agitation, l’irritabilité, la dépression et la solitude. Grâce à leur présence amicale, les animaux de compagnie peuvent aider les gens à être plus interactifs, plus actifs et plus engagés.

Certains aînés souffrant de handicaps plus graves bénéficieront également d’une stimulation visuelle, tactile et auditive en étant avec l’animal. L’interaction favorise également la stimulation cognitive lorsqu’ils parlent aux maîtres des animaux, de leur histoire, de leurs origines, et se livrent à des réminiscences.

Les animaux de compagnie robotisés comblent les lacunes

Ils n’ont pas de griffes, n’ont pas besoin d’être nourris et sont très faciles à transporter. Les animaux de compagnie robotiques sont des animaux jouets qui ont des qualités de vie, y compris le son et le mouvement.

Pour certains aînés vivant dans des résidences assistées ou des centres de soins de mémoire, les animaux vivants ne sont pas toujours une option réaliste.  À la résidence pour retraités Chapel Hill, à Orléans, en Ontario, des animaux de compagnie robotisés font partie du chariot sensoriel. Utilisés pour susciter l’intérêt des aînés souffrant de troubles de la mémoire, comme de vrais animaux de compagnie, les animaux robotisés favorisent l’interaction spontanée entre le personnel et les aînés. Ils suscitent des conversations et des souvenirs, réduisent le stress et améliorent le sentiment de bien-être.

Options de retraite adaptées aux animaux de compagnie

Selon un article publié dans Psychology Today, les aînés ayant un animal de compagnie peuvent retarder leur déménagement dans une maison de retraite, pensant qu’ils devront peut-être renoncer à leur compagnon animal.

Chez All Seniors Care, nous pensons que la présence d’animaux ajoute une dimension supplémentaire à une communauté- . Les maisons de retraite accueillant les animaux, encouragent les résidents à garder les compagnons qu’ils aiment.  Si vous êtes à la recherche d’une communauté intégrée où vous ou votre proche pouvez gracieusement avancer en âge tout en demeurant sur place, contactez-nous pour vous renseigner sur nos options de logement pour les aînés à Edmonton, de logement pour les aînés vivant à Calgary, de vie assistée à Winnipeg, de maisons de retraite à Ottawa, et plus encore.

Renseignez-vous sur nos programmes novateurs BLOSSOM, conçus pour offrir un sentiment supplémentaire de sécurité et d’appartenance aux aînés qui en sont aux premiers stades du déclin de leur mémoire.

N.B: Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but d’alléger le texte.

 

Écrivaine :  Julianna McLeod

Julianna est une experte en santé et bien-être chez All Seniors Care. Sa mission est de créer du contenu qui permet aux personnes âgées de trouver des solutions durables pour une santé et un bonheur durables. Elle est une écrivaine, rédactrice en chef et récréothérapeute expérimentée vivant à Toronto.

Questions about retirement living?

1-866-797-7169
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Recent Posts

Archives

Categories