Sécurité par temps froid pour les personnes âgées

Posted

Qu’il s’agisse d’hivers glacials ou de longues vagues de chaleur estivales, les Canadiens sont habitués à de brusques variations météorologiques. S’adapter aux variations saisonnières fait partie de notre ADN national.

En 2021, nous avons tous ressenti l’impact du changement climatique alors que les événements météorologiques extrêmes ont battu des records dans le monde entier: tempêtes, vagues de chaleur, sécheresses, feux de friches et froids records.  En abordant cette nouvelle année, Environnement Canada recommande à nouveau à la population de limiter le temps passé à l’extérieur, alors que des températures glaciales recouvrent la majeure partie du pays.

Vous avez froid en vieillissant?  Voici pourquoi.

Lorsque la température monte et descend, certains aînés ont de la difficulté à s’adapter.   Selon MedlinePlus, “en vieillissant, votre corps a de plus en plus de mal à contrôler sa température”. Cela peut se produire pour plusieurs raisons :

  • Une diminution de la graisse et un amincissement de la peau rendent plus difficile la conservation de la chaleur;
  • Votre métabolisme ralentit. Il est normal que votre taux métabolique diminue, et avec lui, la réponse de votre corps au froid. Par exemple, certains récepteurs corporels peuvent ne pas fonctionner aussi rapidement pour indiquer à vos vaisseaux sanguins de se contracter et de maintenir votre température corporelle;
  • Vos vaisseaux sanguins perdent de leur élasticité, ce qui ralentit la circulation. Lorsque votre sang ne circule pas normalement, il est plus difficile pour votre corps de retenir la chaleur. Cela peut être dû à des problèmes de santé ou aux effets secondaires de médicaments;
  • Vous ne frissonnez pas autant. Les frissons réchauffent le corps;
  • Votre conscience mentale des changements de température peut changer.

En tant que sénior ou aidant familial, que pouvez-vous faire pour aider votre proche à rester en sécurité et confortable pendant les jours les plus froids de l’hiver ? Voici quelques moyens d’aider les aînés à gérer les conditions météorologiques extrêmes.

Conseils de sécurité par temps froid pour les aînés

1. Maintenez le thermostat dans la zone “Boucles d’or” – ni trop chaud, ni trop froid. De nombreux experts recommandent de garder le thermostat réglé à 68-70 degrés Fahrenheit (20-21 degrés Celsius) ou plus chaud pendant les mois d’hiver.  Si le thermostat est trop élevé, votre proche risque d’être confronté à un air sec et chaud, ce qui peut favoriser le développement de bactéries et entraîner des maladies. S’il est trop bas, il risque de souffrir d’hypothermie et d’autres complications liées au froid.

2. Adoptez le hygge – sortez les couvertures et les oreillers. Quoi de plus douillet que de s’emmitoufler quand la température baisse ? Encouragez votre proche à utiliser des couvertures supplémentaires pour rester au chaud lorsqu’il est assis sur son fauteuil préféré ou lorsqu’il se met au lit.

3. Emmitouflez-vous les jours venteux et froids. Porter plusieurs couches de vêtements peut vous aider à rester au chaud, même lorsque la température baisse. Lorsque vous sortez, portez plusieurs couches de vêtements amples et imperméables qui couvrent autant de peau que possible. Pour éviter les engelures, mettez un chapeau et des gants pour protéger les extrémités. À l’intérieur, pensez à porter un pull douillet pour aider à retenir la chaleur corporelle.

4. Faites attention à la glace et à la neige. La glace et la neige peuvent constituer une menace sérieuse pour les aînés. Les recherches suggèrent que le temps froid peut augmenter le risque de chute chez les séniors.  Aidez votre proche à garder ses allées dégagées. Donnez un coup de main aux aînés pour éviter un accident de glissade et de chute sur une plaque de glace inattendue lorsqu’ils sortent.

5. Adoptez un régime alimentaire sain. Nous avons tous ressenti l’attrait de la “nourriture réconfortante” en automne et en hiver, avec raison.   Lorsque vous mangez beaucoup d’aliments riches en graisses saines, en protéines et en glucides, votre corps met plus de temps à les digérer. Ce processus de digestion plus long augmente votre température corporelle interne, ce qui vous réchauffe de l’intérieur.

6. Restez hydraté en hiver. Assurez-vous de boire suffisamment d’eau en hiver (8 à 10 verres par jour), même si vous n’avez pas soif ! Cela peut sembler contre-intuitif, mais le risque de déshydratation est encore plus élevé en hiver – les gens n’ont tout simplement pas aussi soif. Préférez l’eau à l’alcool, aux sodas ou aux boissons riches en caféine.

7. Faites attention au “blues de l’hiver“. Le temps froid signifie que les aînés restent plus souvent à l’intérieur, ce qui peut entraîner, à la longue, de l’anxiété, de la tristesse et la névrose de la solitude / l’ennui. À la maison, restez actif et mobile pour augmenter la circulation sanguine, accroître la chaleur corporelle et protéger votre santé mentale. Pour rester positif, participez à des activités sociales sécuritaires comme celles offertes dans les Résidences All Seniors Care.

Comment aider une personne atteinte de démence en hiver

L’hiver peut être une période particulièrement difficile pour une personne atteinte de démence. Le mauvais temps et les températures plus froides peuvent présenter des défis particuliers et parfois aggraver temporairement les symptômes.

Tous les conseils énumérés ci-dessus s’appliquent. Voici quatre autres façons de soutenir une personne atteinte de démence par temps froid.

Prévenir l’hypothermie

Lorsque les mois de froid arrivent, le risque d’hypothermie augmente, en particulier chez les aînés et les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de démence. L’hypothermie est une température corporelle basse qui peut avoir de graves répercussions telles que la perte de mémoire, l’épuisement, les troubles de l’élocution, etc.

Les aidants peuvent s’assurer que la personne atteinte de démence est habillée correctement avec des couches supplémentaires. Souvent, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont du mal à prendre conscience de la température et du temps qu’il fait, ce qui les empêche de s’habiller correctement pour affronter le froid.

N’oubliez pas que les personnes atteintes de démence ne sont pas toujours capables de communiquer le fait qu’elles ont froid – ou qu’elles ne le reconnaissent pas elles-mêmes.

Profitez au maximum de la lumière naturelle du jour

Le fait de rester à l’intérieur et la diminution de la lumière du soleil pendant les mois d’hiver peuvent provoquer de l’agitation et des troubles du sommeil, ou même augmenter le syndrome du coucher du soleil (un Sundowning Syndrom).

Sortez dès que possible, qu’il s’agisse d’une promenade de dix minutes jusqu’aux magasins ou d’une excursion dans un parc voisin. La lumière naturelle et l’activité physique sont une combinaison gagnante qui a fait ses preuves et qui contribue à améliorer l’humeur et à réduire le stress.

Maintenez une routine

Un changement important dans la routine peut rendre une personne atteinte de démence confuse ou agitée. Si vous devez modifier la routine d’une personne en hiver – par exemple, changer l’heure de la sieste ou des promenades quotidiennes en raison de la lumière du jour limitée ou du verglas – essayez de le faire lentement et progressivement.

Évitez l’utilisation de chauffages d’appoint

Les chauffages électriques d’appoint peuvent être une excellente solution pour rester au chaud, mais ils peuvent aussi présenter un risque d’incendie.

Les aînés vivant dans des établissements de soins de mémoire ou d’aide à la vie autonome chez All Seniors Care disposent d’un système de contrôle de la température sur place, de sorte que les chauffages d’appoint ne sont pas nécessaires.  Les systèmes sont régulièrement entretenus et toutes les suites sont équipées de détecteurs de monoxyde de carbone.

Le bien-être en hiver chez All Seniors Care

L’hiver pose certainement des défis aux aînés, mais avec de la sensibilisation et de la planification, ils peuvent rester en bonne santé et être prêts pour le printemps.

All Seniors Care se consacre à la meilleure qualité de vie possible pour que les aînés soient heureux et en bonne santé lorsqu’ils avancent en âge tout en demeurant sur place. Notre programme BLOSSOM motive les personnes vivant avec une mémoire déclinante physiquement, émotionnellement, mentalement et socialement ─ et fournit un système de soins qui aborde la sécurité, la nutrition, l’esprit, le corps et les activités de la vie quotidienne (AVQ) en hiver, et toute l’année.

Pour en savoir plus, appelez-nous à tout moment.  Explorez nos logements avec assistance à Brandon, Manitoba ou nos maisons de retraite bilingues à Ottawa.  Une excellente communauté de retraités est celle qui fait sortir les gens de leur hibernation hivernale et les fait bouger, rire et profiter pleinement de la vie.

N.B: Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but d’alléger le texte.

Écrivaine – Julianna McLeod

Julianna est une experte en santé et bien-être chez All Seniors Care. Sa mission est de créer du contenu qui permet aux personnes âgées de trouver des solutions durables pour une santé et un bonheur durables. Elle est une écrivaine, une rédactrice et une récréothérapeute expérimentée qui vit à Toronto.

Questions about retirement living?

1-866-797-7169
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Recent Posts

Archives

Categories